Hackers mélomanes ?

jamboxJawbone, fabriquant des enceintes portables bluetooth Jambox, vient de faire savoir que des hackers se sont introduit dans son SI, et ont accédé aux informations personnelles (nom, prénom  adresse, login et mot de passe) des utilisateurs de Mytalk, un service en ligne que propose le constructeur pour les mises à jours de ses accessoires.

Plusieurs inconnues demeures: le nombre de compte impacté, et la sécurité mise en place par Jawbone. En effet, le fabricant ne donne aucune information quant au cryptage des données qu’il avait mis en place. Il se contente d’un laconique communiqué de presse indiquant que la sécurité des données est sa principale préoccupation.

Cette information démontre parfaitement que peu importe le secteur d’activité pour les hackers: l’important est d’accéder aux informations, celles-ci trouvant toujours un acquéreur sur le marché cyber-criminel. Un hacking n’est pas anodin. Il convient donc d’envisager les atteintes aux données, aux même titre que les risques traditionnels (incendie, perte d’exploitation,…), en transférant le risque financier vers une cyber-assurance.

Pour plus d’information, contactez nous

Source Cnet.com

Facebook visé par une cyberattaque

FB_virusLe réseau social vient de confirmer avoir été victime d’une cyberattaque “complexe” ces derniers jours.

L’intrusion se serait faite par l’intermédiaire du site contaminé d’un prestataire. Facebook explique avoir découvert ces attaques en remarquant un dossier suspect dans son système informatique. Ce dossier a permis de remonter jusqu’à l’ordinateur portable d’un employé, dans lequel a été retrouvé un logiciel malveillant. Des recherches effectuées ensuite dans l’ensemble de l’entreprise ont permis de repérer plusieurs autres ordinateurs d’employés qui avaient été atteints.

“Nous avons remédié au problème dans tous les appareils infectés, nous avons informé la police et commencé une vaste enquête qui se poursuit à ce jour”, a indiqué Facebook sur son blog. Les pirates informatiques ont utilisé la vulnérabilité du logiciel Java, fabriqué par la société Oracle qui, alertée de l’intrusion, a tenté de contrer l’attaque le 1er février, selon Facebook.

Source Reuter