Le site Volkswagen France piraté

phishingLe site Internet du groupe Volkswagen France à été la victime d’un pirate informatique qui  a réussi à s’inviter dans le serveur du site, afin d’y cacher une redirection malveillante vers une fausse page d’administration à Skype, et une fausse page de connexion à iTunes, afin de pièger les visiteurs par Phishing.

Source DataSecurityBreach.fr

 

Moins d’une entreprise sur quatre évalue l’impact financier d’une cyber attaque

consequences financièresl’Institut Ponemon vient d’interroger 431 dirigeants et techniciens en France, évoluant dans des entreprises de plus de 1 000 salariés (tous secteurs d’activité confondus), dans le cadre d’une étude sur leur perception de la cybersécurité. Il en ressort que moins de 25 % des sociétés touchées par une attaque informatique sont capables d’évaluer son impact financier. Et pourtant les exemples chiffrables ne manquent pas:

  • En 2011, un logiciel malveillant pénètre les SI du groupe La Poste, avec pour conséquence 3 000 machines hors service et près d’un mois d’efforts, en interne, pour éradiquer le virus.
  • Toujours en 2011, Sony estimait ses pertes à 122 millions d’euros suite au vol de données qui a touché son service de jeux en ligne, Playstation Network.
  • En août 2012, la compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco perd 30 000 PC suite à une infection virale
  • etc,etc

Ce faible taux de 25% s’explique par la perception qu’ont les dirigeants de leur politique de sécurité. Ils sont aujourd’hui 50% à la juger excellente. A la différence des techniciens qui, pour plus de la moitié d’entre eux, considèrent le niveau de sécurité de leur entreprise comme moyen. Cette contradiction peut être à la source de conséquences financières qui peuvent s’avérer dramatique. Le coût moyen d’une attaque est estimé à 2.5 millions d’euros en 2012, chiffre en constante augmentation d’une année à l’autre.

Il existe des solutions. Les cyber-assurances en font parties, en prenant en charge, par exemple, les frais d’expertise informatique, les frais de communication (notification et gestion de crise), ou la perte d’exploitation en cas d’arrêt du SI.

Pour plus d’informations, contactez nous

Source 01net.com