L’obligation de déclarer les fuites de données plébiscité par les Francais

98.25% des français souhaitent que les entreprises soient contraintes de déclarer les vols de données dont elles sont victimes.Tel est le résultat d’une étude que vient de publier une société spécialisée en sécurité informatique. Le sondage mené sur un échantillon relativement faible (400) de consommateurs, met en avant le peu de confiance, qu’ils ont, dans les efforts déployés par les entreprises pour sécuriser les données.

Ce résultat donne raison à la commissaire européenne  en charge de la Sécurité Numérique Neelie Kroes, qui bataille à Bruxelles afin d’étendre l’obligation de déclaration des fuites (actuellement limité aux opérateurs et FAI) , à l’ensemble des entreprises. Si son combat abouti, les entreprise françaises et européennes, devraient alors prendre en compte de nouveaux risques financiers, tels que les coûts de notifications (aux organisme réglementaire, aux victimes), et considérer les Cyber-Assurances comme un élément essentiel à leur sécurité.